Chargement en cours...

La norme EN 342

La norme EN 342, complémentaire à la norme EN 343 (protection contre la pluie) et à la norme EN 14058 (protection contre le froid jusqu’à -5 °C), spécifie les exigences de performance des vêtements de protection contre le froid à des températures inférieures à -5 °C. Cette température est calculée en fonction de la température de l’air, mais aussi du niveau d’humidité et de vent. Il existe plusieurs vêtements conformes à la norme EN 342 pour la protection contre le froid : les articles d’habillement recouvrant une partie du corps type parka, veste, pantalon thermique ou manteau, mais aussi les ensembles vestimentaires tels que la combinaison. Ces vêtements sont indispensables pour protéger le travailleur dans un environnement extrême.

Les risques d’exposition

Il est important que les vêtements de travail restent secs afin de bien protéger contre le froid. Le but étant que le corps ne se refroidisse pas dans des environnements très froids. Les mains, les pieds et la tête doivent aussi être protégés avec un EPI (Équipement de Protection Individuelle) supplémentaire. Il est recommandé de choisir des vêtements près du corps et de bien les fermer, notamment au niveau des poignets pour que l’air ne passe pas. Le pantalon de travail et la veste doivent impérativement convenir aux températures de l’environnement de travail pour ne pas risquer l’hypothermie, les gelures ou encore les engelures. Le froid présente également un risque lié à la baisse de dextérité manuelle, provoquée par le refroidissement des extrémités, et un risque de diminution de la vigilance mentale causée par l’inconfort du froid, facteurs qui participent à l’augmentation du taux d’accident du travail.

Les intempéries à l’extérieur font partie du quotidien de nombreux travailleurs. Il leur faut un équipement parfaitement adapté pour les protéger du froid, de l’humidité et préserver leur santé. Les vêtements normés EN 342 permettent d’exercer dans des conditions climatiques difficiles.

Le niveau de protection de la norme EN 342

La norme EN 342 est un gage de sécurité pour s’assurer que le vêtement dispose d’une résistance évaporative, d’une perméabilité de l’air et d’une résistance thermique qui permettent d’évoluer dans un environnement intérieur ou extérieur à températures négatives. Ces 3 éléments sont représentés respectivement par les pictogrammes : X, Y et Z (les pictogrammes peuvent varier selon les articles).

X : capacité à évacuer la transpiration

Plus la résistance à la vapeur d’eau est efficace, plus le matériau est respirant. La classe de résistance à l’évaporation de l’eau est évaluée pour offrir une grande efficacité en cas d’humidité. L’humidité doit être évacuée pour rester au sec et être protégé correctement contre le froid.

Y : débit d’air passant à travers la tenue

Les différentes couches qui composent le vêtement doivent résister à une pression d’air de 100 Pa. La classe de perméabilité à l’air est un facteur primordial pour les vêtements chauds utilisés en cas de températures inférieures à -5 °C. Le vêtement ne doit pas permettre la pénétration du vent dans le tissu pour maintenir une protection idéale contre le froid.

Z : température d’utilisation, intensité de l’activité et durée d’exposition prévue

L’isolation doit être optimale pour résister aux températures négatives. L’isolation thermique est une valeur calculée en fonction de la température maximale d’utilisation pour un niveau d’activité et une durée d’exposition donnée.

Le vêtement doit également être adapté à l’activité et ne pas gêner les mouvements. Les tâches doivent pouvoir être réalisables avec des gants par exemple. Les extrémités doivent impérativement être couvertes et le personnel ne doit pas toucher des objets à très basses températures à main nue.

Les métiers concernés

Les vêtements conformes à la norme EN 342 sont adaptés pour les professionnels qui travaillent dans des environnements aux températures négatives, en intérieur comme en extérieur l’hiver. Différents métiers sont concernés par le port d’équipements (EPI) normés EN 342 comme les caristes, les agents portuaires, les livreurs, les professionnels du BTP, de l’entretien des routes et voies ferrées ou navigables, le personnel d’installation frigorifique de l’industrie alimentaire...

norme en 342